Mon parcours

Portrait :

Née à Montreuil le 15 mai 1961, j’ai grandi et vécu toute ma vie en Seine-Saint-Denis. Être votre députée représente pour moi un honneur. J’ai pleinement conscience de l’immense responsabilité que vous m’avez confiée. Je vais consacrer chaque seconde de mon mandat à honorer votre confiance en respectant l’ensemble de mes promesse. Être attentive à vos demandes, rétablir la confiance dans l’action publique sont deux des nombreuses actions que nous allons mener. Mon parcours professionnel et associatif vous permettra de comprendre la nature de mes engagements.

L’éducation : le cœur de mon action

Fille de petits commerçants ne disposant que d’un certificat d’études, mes parents ont insisté sur la nécessité de poursuivre mes études afin de me donner les moyens de mes ambitions et m’émanciper. Forte de cette éducation, je me suis investie dans le sport. À force de travail et de sacrifices, j’ai remporté le championnat du monde du sport scolaire en javelot, en 1978. 
 
J’ai voulu partager ces valeurs et ce savoir en suivant une licence de STAPS. Celle-ci m’a permis d’être professeure d’éducation physique et sportive au collège de Sévigné de Gagny, dans ma circonscription, pendant plus de vingt ans. Cette expérience m’a donné l’opportunité de concilier ma passion pour le sport et mon envie d’éclairer et éduquer des enfants sur plusieurs générations. Afin d’acquérir une plus grande expertise sur les problématiques de l’enseignement supérieur, j’ai enseigné pendant deux ans à l’Université de Paris-Est-Marne-la-Vallée. 
 
Suite à quatre ans en tant que principale adjointe au Collège Jacques Prévert de Gagny, dans ma circonscription, j’ai décidé de m’engager en prenant la responsabilité du collège Romain Rolland (REP +) de Clichy-Sous-Bois entre 2012 et 2017. Afin d’être à même de mener cette mission, j’ai en obtenu en parallèle un master Gestion des organisations scolaires (GEDOS) en 2012. 
 
Cet engagement professionnel en faveur d’une éducation juste, équitable et à même de mener nos enfants à l’émancipation et l’excellence s’est accompagné d’un engagement associatif dans ma circonscription. Pendant plus de dix-sept ans j’étais une membre active de l’association para-municipale et de natation pré-natale à Rosny-Sous-Bois. 
Je continue à mener ces combats aujourd’hui dans mon rôle de députée de la commission des affaires culturelles et de l’éducation. J’aspire notamment à me concentrer sur les problématiques liées à la formation et le développement des voies de l’alternance et de l’apprentissage. Pour respecter l’esprit qui m’a conduit à l’Assemblée Nationale, je veux également m’engager dans l’amélioration des outils de démocratie participative. 
 
J’ai conscience que l’ascenseur social ne fonctionne plus pour nos jeunes. Je veux poursuivre le travail mené dans mon collège pour que l’ensemble des élèves construisent leur identité et parviennent à se construire dans une société de plus en plus complexe. Je suis convaincue, comme H.Arendt que c’est « l’ignorance qui nourrit le mal ». Cette ignorance doit être remplacée par la connaissance et le savoir, c’est le cœur de notre travail. 

Mon action dans l’hémicycle

Si je m’implique sur l’ensemble des textes que nous avons à examiner à l’Assemblée nationale, j'ai eu l’honneur de m’impliquer durant l’examen de différentes lois :
  • Au nom du groupe LaREM, j’occupais en 2018, la fonction de responsable de texte, durant l’examen de la proposition de loi visant à simplifier et mieux encadrer le régime d’ouverture et de contrôle des établissements privés hors contrats. Cette responsabilité m’a donné l’opportunité d’être impliquée sur un texte crucial pour mieux encadrer ces établissements et protéger davantage nos enfants.
  • J’ai également eu l’honneur d’occuper une fonction similaire lors de l’examen de la proposition de loi visant la création de la fonction de directeur d’école. J'ai ainsi participé à asseoir la légitimité du rôle de directeur et à l'amélioration de ses conditions de travail.
  • J’ai également occupé ce rôle de responsable de texte dans le cadre du projet de loi de Finances 2021, en particulier sur le budget de l’enseignement supérieur. J’ai veillé à ce que les moyens à destination des étudiants augmentent pour mieux les accompagner dans leurs études.
  • Enfin, j’ai également eu l’opportunité d’être rapporteure au nom de la commission des affaires culturelles et de l’éducation sur le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. J’ai particulièrement travaillé sur l’ensemble des articles concernant l’apprentissage, l’enseignement professionnel et l’orientation. À ce titre, j’ai déposé plus de 20 amendements pour protéger davantage les apprentis, les accompagner dans la recherche d’une entreprise et favoriser les passerelles entre l’apprentissage et la formation professionnelle.

Si les parlementaires doivent voter et travailler sur de nombreux sujets, nous œuvrons particulièrement sur certains dossiers qui constituent nos combats. Ainsi, en 2019, le Premier ministre m'a demandé de lui remettre un rapport sur la mise en œuvre de l'obligation de formation des jeunes âgés de 16 à 18 ans. Aujourd’hui, je continue à suivre et accompagner sur l’ensemble du territoire le déploiement de cette mesure, qui est une arme efficace contre le décrochage scolaire de nos jeunes.

Les grands chiffres de mon action à l'Assemblée nationale :

  • Plus de 50 propositions de loi ; 
  • 104 interventions longues dans l'hémicycle ;
  • 3 rapports ; 
  • Plus de 50 Questions au Gouvernement ;
  • Plus de 1400 amendements signés ;
  • Plus de 200 interventions en Commission ;
  • Plus de 200 réunions en Commission ;
  • 98 % de présence lors des votes à l'Assemblée nationale.

Mon action dans la circonscription

J’ai fait de la proximité un axe fort de mon mandat. Mon équipe et moi-même travaillons d’arrache-pied pour organiser le plus grand nombre de rencontres possible et pour améliorer concrètement votre quotidien. C'est pourquoi, en plus de mes activités à l'Assemblée nationale, je prends position sur des dossiers dans les trois villes que je représente : Gagny, Villemomble et Rosny-sous-Bois. 

Nous sommes intervenus, par exemple, sur de nombreux dossiers pour trouver des solutions à des demandes de régularisations, des problèmes d’imposition, de voisinage ou encore de logements. Sans accorder de passe droit, je sers régulièrement d’intermédiaire afin de mettre en relation les acteurs de mon territoire. J’accompagne, par exemple, les enseignantes de l’école des chrysalides de Rosny-sous-Bois, une école spécialisée dans l’accueil des enfants dyslexiques. Dans le cadre de ce projet, ces enseignantes étaient à la recherche d’un lieu pour accueillir les enfants. Pour mener à bien cette initiative, j’ai mobilisé les maires de la circonscription, afin de les aider dans cette recherche.

Une députée, c’est aussi une courroie de transmission entre le local et le national. J’ai toujours mis un point d’honneur à valoriser ma circonscription au travers de visites ministérielles. J’ai notamment participé à la visite de Jean Castex, Premier ministre, à Rosny-sous-Bois, dans le cadre du lancement du Contrat d'Engagement Jeune (CEJ). 

Enfin, je tiens à rencontrer l'ensemble des individus qui font vivre notre territoire. Pour ce faire, j'organise, chaque semaine, des visites (au centre social Alain Mimoun, à l'association FaSol, etc.) et je reçois, à ma permanence, des acteurs locaux (l'association Promévil, les représentants de la Préfecture de Seine-Saint-Denis, etc.). Ces moments d'échange sont toujours riches et me permettent d'apporter mon aide lorsqu'elle est nécessaire. 

Les grands chiffres de mon activité en circonscription :

  • Plus de 800 rendez-vous ;
  • Plus de 1000 réponses aux administrés ;
  • Plus de 150 permanences ;
  • Plus de 400 dossiers traités ;
  • Plus de 250 associations rencontrées ;
  • Plus de 25 permanences itinérantes ;
  • Plus de 20 ateliers législatifs. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.