Visite de la plateforme Ubuntu de l'association Aurore : Un engagement fort au service des Mineurs et Jeunes Majeurs Non accompagnés

En circonscription

 

« Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous »

Traduite de la notion humaniste ubuntu, cette philosophie originaire d’Afrique du Sud est au cœur du dispositif d’accompagnement mis en place par l’Association Aurore sur notre territoire.

 

Le lundi 8 novembre, j’ai eu l’opportunité de visiter le foyer pour Mineurs Non Accompagnés (MNA) de l’association Aurore, à Gagny. J’ai notamment pu échanger avec Monsieur Affes, Directeur d’activités du Programme MNA ainsi que Madame Hennion, Cheffe de service éducatif.

Nous avons évoqué les missions d’Aurore et, plus précisément, la manière dont cette association s’engage au service des mineurs et jeunes majeurs non accompagnés. Je me réjouis de l’existence d’une telle structure sur notre territoire : son rôle est essentiel pour ne laisser aucun jeune au bord de la route

Hédi Affès (Directeur d’activité programme MNA), Marie Hennion (Cheffe de service éducatif)

L’association Aurore : héberger, soigner, insérer

L’association Aurore a été créée en 1871 et reconnue d’utilité publique depuis 1875. Ses missions s’articulent autour de trois axes : l’hébergement, le soin et l’insertion. L’objectif premier étant de lutter contre les phénomènes de précarité et d’exclusion, l’association noue un partenariat étroit avec l’État et les collectivités territoriales. Aurore prend sous sa coupe plus de 41 300 personnes en situation de précarité et d’exclusion pour les orienter vers une insertion sociale et professionnelle. Venir en aide aux mineurs non accompagnés et jeunes majeurs, notamment en provenance de l’étranger, relevait naturellement du champ d’action de l’association Aurore.

Focus sur les mineurs non accompagnés et les jeunes majeurs

Les Mineurs Non Accompagnés (MNA) arrivés sur notre territoire représentent près d’un tiers des 5000 jeunes pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance. Depuis 2014 un dispositif d’accueil, d’hébergement et d’accompagnement a été créé par le département pour leur venir en aide. Cependant, faisant face à un manque de places, un appel à projets a été lancé aux associations. Aurore y a répondu, créant ainsi le foyer Ubuntu à Gagny. 

Le foyer Ubuntu

Le foyer Ubuntu a vu le jour en 2019 et ses missions principales sont l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement des jeunes migrants, mineurs isolés (sans parents sur le territoire). Elle répond aux problématiques de ce jeune public, le plus souvent liées au déracinement. 

Pour y parvenir l'association Aurore s’entoure de professionnels mobilisés quotidiennement. Il s’agit d’une équipe expérimentée et engagée pour ces jeunes particulièrement vulnérables, car atteints de pathologies graves ou ayant subi un parcours migratoire traumatique. Afin d’apporter une solution d’accompagnement complète aux jeunes en fonction de leur profil, ils seront pris en charge sur les dimensions sociales, éducatives, sanitaires, administratives et juridiques. 

Un accompagnement évolutif vers l’autonomie des MNA

L’équipe sur site se compose de :

  • 5 Éducateurs sur le service « collectif »
  • 2 éducateurs sur le service « semi-autonomie » 
  • 1 animateur socio-éducatif
  • 1 gouvernante
  • 1 agent d’entretien
  • 2 veilleurs de nuit en roulement. 

Récemment, 4 éducateurs spécialisés et un apprenti sur le service semi-autonomie ont été recrutés. À noter qu’il existe une formation, depuis peu, pour la spécialisation MNA des éducateurs. 

À cette équipe sur site, s’ajoute l’équipe de la plateforme technique : d’un juriste, de psychologues, d’infirmières, de formateurs en langues étrangères et de conseillers d’insertion professionnelle. Ces derniers travaillent en partenariat avec les acteurs économiques locaux dans les métiers en tension sur lesquels les jeunes peuvent rapidement se positionner.

Actuellement, 22 jeunes sont pris en charge en accueil collectif, c’est-à-dire sous la forme de colocation dans un pavillon au sein de l’antenne du foyer. Ils apprennent ainsi la vie en collectivité.

Après évaluation sur sa capacité à vivre en collectivité et suivant différents autres critères, le jeune a la possibilité d’intégrer la phase transitoire avant la semi-autonomie. Il sera alors logé dans une annexe du pavillon de l’antenne afin de bénéficier de la proximité des éducateurs et de l’équipe. 8 jeunes sont bénéficiaires de cette phase transitoire. 

Vient ensuite le temps de la semi-autonomie. Dans ce cadre, les jeunes sont en colocation dans un parc privé mais toujours à proximité de l’antenne afin de faciliter les échanges avec l’équipe éducative. Actuellement 30 places sont ouvertes.

Propriétaire des lieux, l’association Aurore n’a pas lésiné sur l’ampleur des travaux d’aménagement engagés afin d’offrir à ces jeunes des conditions d’hébergement optimales. En outre, l’environnement résidentiel impact favorablement la rapidité d’insertion.

Je remercie Monsieur Affes et Madame Hennion pour leur accueil chaleureux et professionnel, et je salue leur engagement ainsi que celui de toute l’équipe pédagogique.

Témoignage d’Oscar* jeune Guinéen :

*le prénom a été modifié pour préserver l’anonymat du jeune

"Je suis parti de mon pays en 2018, à l’âge de 15 ans. Après un long parcours de 8 mois à travers le Mali, l’Algérie, le Maroc et l’Espagne, je suis arrivé en France. Je me suis présenté à la Croix rouge. J’ai immédiatement été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance, pour intégrer la Maison d’Accueil Provisoire pour Mineurs Isolés Étrangers via l’association France Terre d’Asile.

Un an plus tard, j'ai été accueilli par l’association Aurore, au sein du Foyer Ubuntu dans un premier temps en accueil collectif. J’ai rencontré quelques difficultés scolaires, mais avec l’aide de toute l’équipe pédagogique, je me suis construit un projet professionnel de CAP de carrosserie. Grâce à une autorisation provisoire de travail, j’ai pu entrer en apprentissage dans un garage. Cette évolution m’a permis d’intégrer un logement en semi-autonomie. Mon salaire d'apprenti me permet de prendre en charge les frais de transport et une partie de mon loyer. L’association Aurore est toujours à mes côtés et tout se passe très bien avec mon colocataire. Régularisé depuis peu, je sais qu’une fois diplômé, mon patron me proposera un contrat à durée indéterminée, ce qui me permettra de devenir complètement autonome. Parallèlement, je suis des cours de citoyenneté, je m’intéresse beaucoup à l’histoire de France et je suis régulièrement l’actualité."


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.