Soyons solidaires avec l'Ukraine !

14 Mar 2022 Sylvie Charrière En circonscription

Vous le savez, le 24 février, la Russie de Vladimir Poutine a pris la décision de faire la guerre à l’Ukraine, violant ainsi le droit international et la souveraineté des Etats. Cette décision est grave pour l’Ukraine, grave pour l’Europe et grave pour l’équilibre géopolitique. Je souhaite, avec cet article, exprimer ma solidarité avec le peuple ukrainien et vous tenir au courant de l’évolution de la situation.

La crise actuelle est liée à la décision planifiée par la Russie d’envahir l’Ukraine. Depuis le lancement de l’attaque brutale du 24 février, les forces russes bombardent Kiev, assiègent les villes les plus importantes du pays. Des centaines de civils ukrainiens ont été tués et continuent d’être tués. Des centaines de milliers de réfugiés fuient vers l’Europe.

Cette guerre est le fruit d’un esprit de revanche et d’une lecture révisionniste de l’Histoire de l’Europe, qui voudrait la renvoyer à ses heures les plus sombres. À cela, la France, l’Europe et nos alliés ont répondu immédiatement et unanimement.

Dès le 24 février, le Président de la République, Emmanuel Macron, a échangé avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Le message de la France est clair : condamner, fermement, la décision de la Russie, se préoccuper des populations et exiger la fin des opérations.

Tout a été mis en œuvre pour résoudre la crise par le dialogue. En coordination avec l’Ukraine, nos partenaires européens et nos alliés, nous avons essayé d’éviter l’escalade. Malheureusement, force est de constater que la Russie a fait le choix de la confrontation.

Dans ce contexte, le devoir de la France, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, est triple :

  • Sanctionner la violation russe. C’est ce que le Conseil européen a acté par une série de sanctions à l’égard du régime russe, dans le secteur financier, le secteur énergétique, le secteur des transports, le contrôle aux exportations et la politique des visas.
  • Soutenir le peuple ukrainien, avec une aide budgétaire de 300 millions d’euros et la livraison de matériels militaires ou de soutien à la population.
  • Assurer l’unité et la sécurité de nos partenaires européens. Des engagements ont notamment été pris pour protéger le sol de nos alliés Baltes et Roumains et renforcer la lutte contre les cyber attaques. Plusieurs centaines de soldats français sont arrivés le 1er mars sur le sol de la Roumanie.

Cette guerre aura montré l’unité de la communauté internationale. Une résolution a été votée au Conseil de sécurité des Nations Unies sur les violations du droit international commises par Moscou. Le 2 mars, l’Assemblée Générale des Nations unies a condamné, par un vote écrasant, cette agression.

Initiatives diplomatiques, sanctions contre les dirigeants politiques et économiques de la Russie, soutien à la population ukrainienne vont se poursuivre en attendant d’obtenir l’arrêt des combats. Les avoirs de plusieurs centaines de personnalités russes proches du pouvoir ont été gelés en France et à l’étranger et plusieurs banques russes ont été exclues des systèmes de paiement internationaux. En outre, les équipes sportives de Russie ont été exclues des grandes compétitions internationales et nombre de grands événements sportifs et culturels ont été annulés.

Dans tout cela, la priorité demeure le soutien et la protection des populations. Le rapatriement des ressortissants français en Ukraine a été organisé, des centaines de milliers de réfugiés venant d’Ukraine sont accueillis sur notre continent et les conséquences économiques (chute de la croissance, baisse du pouvoir d’achat, hausse des prix du gaz et du pétrole) vont être amorties par des réponses adaptées.

Comme l’a expliqué le Président de la République, Emmanuel Macron, lors de son allocution du 2 mars : « La guerre en Ukraine marque une rupture pour notre continent et nos générations. » Elle vous inquiète, légitimement, mais je peux vous assurer que l’ensemble des élus de notre pays est mobilisé afin de trouver des solutions inédites et adaptées.

Ma première pensée, en ces temps tragiques, va aux Ukrainiens. Saluons leur courage et leur détermination à défendre leur liberté.

Pour finir, je tiens à m’adresser aux habitants de ma circonscription. Vous avez été nombreux à m'interpeller pour savoir comment aider nos amis Ukrainiens.

Afin que notre circonscription puisse apporter sa contribution, je vous propose de participer à une collecte de produits essentiels : produits de survie, produits d’hygiène, produits alimentaires…

Nos trois villes ont d’ores et déjà lancer des opérations de collecte, en outre, le ministre de l’intérieur les a encouragées à solliciter leurs administrés ayant les moyens matériels d’accueillir une famille de se signaler.

Vous pouvez aussi déposer vos dons à ma permanence parlementaire, au 2 rue de Montel, à Villemomble (93 250), du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Merci d’avance pour votre solidarité.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.