Sylvie Charrière
Députée de la Seine-Saint-Denis
Sylvie Charrière

Gagny - Rosny-sous-Bois - Villemomble

Députée de la Seine-Saint-Denis

Covid-19

Le 16 mars dernier, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire. Ainsi, depuis le 17 mars à midi, et à ce jour jusqu’au 16 avril, sauf rares exceptions, tous les Français sont confinés à leur domicile. Si nous avons conscience que nous ne sommes pas tous égaux face à ce confinement, en termes de confort et de sérénité, il est extrêmement important de le respecter afin de soutenir notre personnel soignant, ce qui permettra de désengorger au maximum les services d’urgence et de réanimation et de protéger les plus vulnérables. C’est notre effort de guerre à tous.

 

Rappel des modalités du confinement :

 

Voici les seuls motifs de sortie autorisés :

 

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie. 
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

 

La violation du confinement est passible d’une amende de 135 euros, majorée à 200 euros en cas de récidive dans les quinze jours. En cas de majoration, il faudra s’acquitter de 450 euros.

En outre, le contrevenant risque 6 mois de prison et 3.750 euros d'amende en cas de quatre violations des mesures de confinement en 30 jours.

 

A noter qu’il est aujourd’hui possible de générer une attestation sur smartphone.

 

Ainsi, malgré le début du printemps et le beau temps, il est indispensable que nous soyons tous dans la retenue. Le confinement nous permet de protéger les populations les plus vulnérables et permet à notre personnel soignant de faire face. Il est ainsi impératif pour nous tous de restreindre au maximum nos déplacements et circonscrire nos sorties aux plus élémentaires autorisées : aller travailler lorsqu’aucune autre modalité de travail n’est possible, faire ses courses, se soigner ou aider les autres dans un cadre sécurisé.

 

Vous trouverez toutes les informations et attestations nécessaires à cette adresse :

 

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage

 

Ensemble durant la crise, mon équipe et moi-même restons bien évidemment à votre disposition.

 

 

 

 

 


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.