Projet de loi de finances (PLF) 2022 : des investissements inédits pour une croissance économique durable

À l'Assemblée Nationale

Présenté au Conseil des ministres du 22 septembre 2021 par Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, et par Olivier Dussopt, ministre délégué, chargé des Comptes publics, le Projet de Loi de Finances 2022 (PLF) illustre la volonté du Gouvernement d'inscrire la France dans un processus de croissance économique durable.

Durant la crise, les différents dispositifs d’urgence et le « quoi qu’il en coûte » ont permis de maintenir l’économie et de retrouver, dès cette année, un taux de chômage et un niveau d’investissement similaires à 2019. Le niveau d’activité économique est également identique à l’avant-crise. Toutefois nous souhaitons continuer à investir pour la relance. L’année 2021 est marquée par un retour de la croissance à hauteur de 6 % du produit intérieur brut (PIB) qui devrait se maintenir à 4 % en 2022. Ce budget poursuit le déploiement du plan France Relance et contiendra les crédits du Plan d’investissement France 2030

Pour ce nouveau PLF, nous conservons les lignes budgétaires qui ont conduit notre action économique depuis 2017 :  baisse de la fiscalité des ménages et des entreprises, soutien

  • à l’investissement ;

  • à l’innovation ;

  • au travail ;

  • au pouvoir d’achat des Français.

Que prévoit le PLF de 2022 ?

Pour les particuliers, le PLF prévoit notamment une baisse des impôts, une exonération de 65% de la taxe d'habitation pour les ménages les plus aisés.

Pour les jeunes, le PLF est tout aussi ambitieux et consacre une revalorisation des bourses sur critères sociaux, un prolongement de l'aide exceptionnelle à l'alternance, une reconduction du dispositif Pass'Sport ou encore une augmentation des crédits alloués aux services civiques. La majorité a également fait le choix d'investir une nouvelle fois dans sa jeunesse en augmentant le budget de l'Éducation nationale de 1,7 milliard d'euros. Cette hausse se traduit par une revalorisation salariale des enseignants (700 millions d'euros) et un investissement dans l'Enseignement supérieur et la Recherche (900 millions d'euros).

Pour les institutions, les moyens des ministères régaliens, de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur, seront augmentés en 2022. Le budget de la Défense bénéficiera ainsi d'une hausse de 1,7 milliards d'euros. Le Gouvernement et la majorité, sensibles aux enjeux relatifs à la sécurité, ont choisi d'augmenter les crédits alloués au ministère de l'Intérieur à hauteur de 1,5 milliard d’euros.

Des investissements pour une croissance économique durable

Le PLF de 2022 se caractérise par une augmentation des dépenses de l'État à hauteur de 12 milliards d’euros. Ces dépenses permettront de redynamiser notre économie en visant des secteurs stratégiques. A cet égard, il est également important de noter que les ménages occupent une grande place dans ce PLF.  Le budget constitue notamment l'aboutissement d'une politique fiscale ambitieuse, entreprise dès le premier jour par la majorité, pour finalement aboutir à une baisse d'impôt de 50 milliards pour améliorer le pouvoir d’achat ménages et la compétitivité des entreprises. Ce n'était pas arrivé depuis vingt ans !

Le déficit devrait être ramené à hauteur de 8,4% du PIB cette année et à 4,8 % l'année prochaine.

Le calendrier

Le projet de loi a été présenté au Conseil des ministres du 22 septembre 2021 et sera examiné en séance publique à l'Assemblée nationale à partir du 11 octobre 2021.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.