Les carrières de Gagny : un projet qui se concrétise grâce au plan de relance

En circonscription

Le mercredi 12 Mai, j’ai participé avec Monsieur le Maire de Gagny, Rolin Cranoly, à la visite des carrières de l’Ouest en présence du Préfet de région, du Préfet du département, du Sous-préfet du Raincy et de la Sous-préfète à la relance.

La création et la mise en sécurité de cet espace naturel a été actée en 2020 et va être financée, en partie, par le plan de relance. Ce projet fait partie des nombreuses actions financées par le plan de relance. L’ambition est de co-construire, avec les élus de notre territoire Grand Paris Grand Est (GPGE), des projets favorisant son développement économique et durable.

Les carrières de l’Ouest, qu’est-ce que c’est ?

Les carrières de l’Ouest sont des carrières de gypse situées à proximité des communes du Raincy et de Villemomble. Elles ne sont plus exploitées depuis la fin des années 1950, car l'Inspection générale des carrières avait alerté sur un risque d'effondrement. Les carrières constituent une friche industrielle de 14 hectares.

Plusieurs projets avaient été envisagés pour occuper cet espace, comme celui de la construction de logements sur une partie du site. Face aux risques de mise en danger de l’environnement, la préfecture de Seine-Saint-Denis a bloqué ce projet. La municipalité, en accord avec de nombreuses associations mobilisées, a opté pour l’ouverture d’un espace naturel afin de ne pas laisser disparaître les « poumons verts » du département et pour conserver la biodiversité unique qui s’y trouve.

Un projet qui se concrétise grâce au plan de relance

L’achat du terrain et une partie des travaux prévus aux carrières de Gagny n’auraient pas été possibles sans le plan France relance. En effet, une aide de 4,3 millions d’euros a été attribuée au projet.

Il sera aussi essentiel de faire des travaux de sécurisation du site – les carrières de gypses menaçant de s’effondrer. Ils commenceront dès la fin de l’année.

Le coût, très conséquent, de l’ensemble de l’opération nécessitera que la municipalité trouve des subventions complémentaires.

D’autres projets vont connaître un « coup d’accélérateur » en Seine-Saint-Denis

D’autres projets seront menés grâce au plan de relance sur notre territoire. Les 450 millions d'euros de dotations de l’Etat permettront notamment d’aider les secteurs industriels à se développer, de construire des écoles, de lutter contre la pauvreté et de former nos jeunes aux métiers d'avenir avec le plan « Un jeune, une solution ».

Le plan de relance est un véritable « coup d’accélérateur » pour la Seine-Saint-Denis. Il témoigne de tout l’intérêt que porte l’État à notre département, à nos territoires.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.